AccueilAccueil

La neige dans l'atmosphère

La neige est un mélange complexe d'eau sous ses trois états et d'air avec tous ses composants.

L'eau passe d'un état à un autre en dégageant ou absorbant de la chaleur.

L'air est composé de : 79% d'azote, de 21% d'oxygène plus d'autres gaz et des particules en suspension.

L'air ne peut pas contenir n'importe quelle quantité de vapeur d'eau. Cette valeur dépend de la température. La quantité maximale de vapeur d'eau s'appelle la saturation.
* Plus la masse d'air est chaude et plus elle peut contenir de vapeur d'eau.
* Tout refroidissement amène à la saturation.
* Dans l'atmosphère l'eau peut rester à l'état liquide jusque vers -12°C. C'est le phénomène de surfusion. En l'absence de noyaux formateurs de glace, cet état persiste jusque vers -40°C.

Les noyaux de congélation sont des particules de l'ordre de 0,1 à 10µ (microns), qui ont une structure cristalline. Ces noyaux de congélation provoquent dans la plage de -12°C / -40°C la constitution et la croissance des cristaux de neige.
- Dans un premier temps, les gouttelettes en surfusion au contact des noyaux de congélation donnent des particules de glace de formes exagonales : Les germes.
- Dans un deuxième temps les gouttelettes qui s'évaporent donnent un surplus de vapeur qui condense sur les germes. Ce transfert de vapeur d'eau des gouttelettes vers les cristaux, s'appelle "Effet Bergeron".

Les conditions de croissance

Classification de l'O.M.M.

1

s1

Plaquettes

2 s2

Etoiles

3 s3

Colonnes

4 s4

Aiguilles

5 s5

Dendrites spatiales

6 s6

"Boutons de manchettes"

7 s7

Particules irrégulières

8 s8

Neige roulée

9 s9

Granules de glace

0 s0

Grêle

La croissance du cristal va se faire dans trois directions privilégiées et cela essentiellement en fonction de la température.
* Développement des bases -> aiguilles, colonnes
* Développement des faces latérales -> plaquettes
* Développement des sommets -> étoiles

Des combinaisons complexes et assemblages peuvent donner des formes composites. Donc différents types de cristaux. L'Organisation Météorologique Mondiale (O.M.M.) en a fait une classification partielle.

Les formes particulières de cristaux qui ont une importance au niveau de la formation des plans de glissement à la surface ou à l'intérieur du manteau neigeux :


AccueilAccueil